Gabrielle Sexton

Pop-corn

Compétitifs, Pré-compétitifs

 Ce n’est pas fini, tant que ce n’est pas fini!!! (Surtout pendant une compétition)

Mon expérience en tant qu’athlète :

Mes parents m’ont rapidement fait faire de la gymnastique quand ils ont vu qu’avant même de marcher, je grimpais sur le rebord des fenêtres et faisais des roulades dans le salon. Puis, j’ai été demandé en audition vers l’âge de 8 ans. À ce moment-là, j’ai lâché. Vers l’âge de 11 ans, je suis de retour au récréatif avec des vieilles de mon niveau. Puis à 14 ans, je commence le tumbling/trampoline.

Mon expérience en entrainement :

Je débute ma belle carrière de coaching à l’âge de 14 ans lorsque Marie-Michèle fait le tour des écoles secondaires pour recruter des assistants entraineurs au secteur récréatif. Je démontre rapidement de l’intérêt à avoir un groupe à ma charge et à monter au compétitif. Je fais alors mon niveau 1 du Programme national de certification des entraineurs pour lequel je suis certifié cette année-là. C’est à 16 ans que j’ai mon premier groupe au compétitif où j’assiste Geneviève. En janvier, on refait certains groupes puis j’entraine un groupe DÉFI avec Valérie Giroux. Je débute alors mon niveau 2 que je complète et ferai certifier en changeant de club.

À cause d’un déménagement, je me trouve deux beaux petits groupes de provincial à Gym-Richelieu. J’ai eu la chance de coacher avec les coachs des meilleures athlètes du Québec/Canada. J’étais très impliquée même en Sport-Étude où j’y ai appris énormément surtout grâce à Cherelle qui est maintenant juge GAM. Je ferai en 2014 un court passage au club Hopla où j’entraine un groupe pas mal plus avancé que ce dont je suis habitué (Espoir 1, P3-4-5 (maintenant JO7-8-9).

Par la suite, je me trouve un emploi super stimulant dans un club en réorganisation, le club Impulsion, où j’aurai la chance de coacher de bonnes athlètes au provincial, mais aussi de créer une belle offre de service pour le récréatif, la formation des entraineurs ainsi que les fêtes d’enfants. Je débute également mon niveau 3 qui s’échelonnera sur plusieurs années et dont il me reste que la certification à obtenir. Parmi les cours que je fais, j’apprends sur la motivation, la prévention des blessures, la nutrition, le développement des habiletés athlétique.

Un pépin financier du centre me fait retourner à la source où j’y suis maintenant depuis 2016, Gymini.

Depuis mes tout débuts, j’ai eu la chance de coacher dans les niveaux suivants;

Provincial 2-3 (maintenant JO5-6), DÉFI 1 à 5, régional 4-5 (auparavant CR3 base et avancé), Provincial 1,2 (maintenant JO4-5), Espoir 1, P3-4-5 (maintenant JO7-8-9), provincial 5 (maintenant JO5-6), JO6.

Mes autres expériences :

Je décide, un peu grâce à Édith Chamberland, de débuter la danse à l’âge de 17 ans. En 2011, j’entre au cégep Saint-Laurent en danse pour une période de deux ans. Puis en 2013, je commence l’école nationale de cirque de Montréal dans un programme de formation d’entraineur. Je décide de me spécialiser en acrobatie au sol, trampoline ainsi que main à main. L’année se termine avec un stage de 6 semaines en Afrique du Sud dans une école de cirque où mon rôle est de donner de la formation aux entraineurs et d’améliorer leurs techniques de coaching.

J’ai suivis plusieurs stages de juge et je suis maintenant juge régional depuis 2 ans.

Depuis quelques années j’ai eu la chance de composer des routines provinciales et régionales dont je suis particulièrement fière autant au sol qu’à la poutre. Mes connaissances des différents programmes et exigences facilite grandement la composition et la modification de certaines routines.

Ma fierté :

Depuis toute jeune j’aimais m’entrainer au gym. J’ai commencé l’haltérophilie en secondaire 5. Je décide que j’ai envie d’essayer le fitness et me donne presque 2 ans d’entrainements et régime intensifs pour parvenir à faire une première compétition régionale en 2013. Je termine première dans ma catégorie et me classe automatiquement pour les provinciaux. Le choix est déchirant, mais je décide d’arrêter l’haltérophilie pour me concentrer uniquement sur le bodybuilding. Quelques mois plus tard, je monte sur la scène provinciale encore mieux préparée qu’à la compétition précédente. Je finis bonne dernière, mais l’expérience en a valu la peine.

Ma passion :

J’aime le dépassement de soi, la capacité de se fixer des objectifs et la force de caractère d’une athlète compétitive. J’aime travailler avec les plus travaillantes et pas nécessairement les plus talentueuses. C’est un réel bonheur de faire partie de leur cheminement et de leur donner des outils qui leur serviront toute leur vie. La gym c’est l’école de la vie! ❤️

Mon développement :

J’aime beaucoup apprendre, je souhaite donc poursuivre ma formation tout au long de ma carrière de coach. Je pense qu’on n’en sait jamais assez. Mon expérience dans le national a été géniale, mais inachevée. Je souhaite participer avec des athlètes nationales aux finalités d’ici quelques années. Après l’expérience de Boston cette année, je peux garantir que je souhaite vivre des expériences ailleurs qu’au Québec dans les années à venir.

Mon appartenance :

Gymini c’était une petite famille lorsque j’ai débuté. On se connaît tous depuis très longtemps et le sentiment d’appartenance y est très fort.